QUI A LAISSÉ SORTIR LES PAPILLONS !? SAISON #1

Article par Valérie Mauny

Ou la nécessité de se débarrasser de ses blessures pour continuer d’avoir des papillons dans le ventre…

Août 2018. Alors que je reviens de vacances la peau bronzée et le cœur léger, contre toute attente, le destin met sur ma route (ou plutôt, je réactive mon profil sur le net ne pouvant me résoudre à garder ce bronzage uniquement pour les copines) un doux Prince, certes sans cheval blanc, mais Prince à mes yeux immédiatement !!

Fait rare : une nuée de papillons envahit subitement mon ventre et la fin de l’été devient alors caniculaire…

Mais voilà que quelques semaines plus tard, les papillons commencent à disparaître laissant place peu à peu à un vide navrant.

J’avais pourtant bien fermé la porte de la volière !!

Comment cela est-il possible ?

Est-ce que quelqu’un aurait oublié de me dire que les papillons, comme les oies sauvages, repartent à l’automne vers des contrées plus accueillantes ???

Aurais-je manqué un sms m’indiquant de prolonger leur stationnement… ?

Ou ai-je inconsciemment ouvert la porte de la volière en pleine nuit profitant d’un sommeil profond ?

Comment passe t’on si vite d’un état romantique à un état lymphatique ?

Selon Patricia d’Angeli dans son livre Psychothérapie*, il y a plusieurs stades dans l’évolution d’un couple. Voici les deux premiers qu’elle répertorie :

LE COUPLE INSTINCTIF OU ROMANTIQUE : ça c’est le stade où les papillons s’excitent comme des malades. Cette phase peut durer jusqu’à deux ans…C’est assez rare (là, c’est le moment de remercier vos hormones !), mais ce qui est sûr, c’est que plusieurs générations de papillons sont obligées de se relayer !

A ce stade, tout le monde marche main dans la main pour notre plus grand bonheur : Le cerveau reptilien, cerveau ultra basique qui est dans une dynamique de reproduction, et le cerveau limbique, celui qui est à la recherche du partenaire idéal capable de pouvoir soigner nos blessures.

Puis avec le temps, nos hormones diminuent…et nous assistons alors à une sorte de divorce des cerveaux. Et nous glissons gentiment vers le stade 2 : le couple conflictuel.

LE COUPLE CONFLICTUEL : C’est là que ça se corse !

Nos hormones nous quittent. Nous semblons alors nous réveiller et voir l’autre sous un nouvel angle et il ne correspond pas totalement à nos rêves conscients. Tout à coup, notre partenaire ne répond plus aussi bien à nos demandes. Alors qu’au moment de la phase romantique il soignait nos blessures par de multiples attentions à notre égard, il va nous paraître plus égoïste… !

Est-ce que cela ne ressemblerait pas à de la désillusion ?!

Alors j’y reviens : qui a laissé sortir les papillons ?! Pourquoi se sont-ils envolés si vite ?

Je n’aurais probablement jamais de vraie réponse autre que métaphysique. Mais une chose est sûre, cette métaphore des « butterflies in the stomach » comme disent les anglais illustre très bien cette sensation d’envolée et de légèreté de l’esprit.

J’aurais bien aimé assurer le coup en installant un système anti-évasion dernière génération, mais l’amour ne fonctionne pas comme ça !

Alors je vais continuer de tenter de me libérer au maximum de mes blessures, afin de ne pas attendre de l’autre qu’il les soigne.

Et là, j’atteindrai peut-être le COUPLE CRÉATEUR…Attention, c’est le stade 4 de l’évolution du couple…et là, ça décoiffe !! C’est le stade juste avant le COUPLE DIVIN, celui de Psyché et d’Eros, le saint Graal pour accéder à deux au bonheur divin !!

TIPS & TRICKS

#1 – Je vous propose de changer l’expression par « slugs in the stomach » …c’est-à-dire « des limaces dans l’estomac » …animal ayant une vitesse de déplacement maximale de 1,3 centimètres par seconde. A ce rythme, on peut espérer atteindre les 2 ans !!

#2 – Pourquoi ne pas tenter de lester les papillons avec des petits pois ? Si, si, ces petits pois-là, on devrait là aussi gagner un peu de temps !

#3 – Pour un éclairage professionnel, pour en savoir plus sur le stade 3 et surtout découvrir comment « Guérir vos blessures intérieures avec la Thérapie Symbolique Avancée », mieux vaut aller consulter le livre* « Psychothérapie » de Patricia d’Angeli – IFHE Editions.

Laisser un commentaire