#1 « Préparez-vous, l’hiver arrive ! » – Ned Stark

Article par Valérie Mauny

Endossez votre armure de détermination, chaussez vos cuissardes de patience et vissez votre heaume de courage, nous allons partir ensemble à la conquête de vos émotions…

Mais prudence car avant, il faut savoir comment fonctionne l’ennemi (qui deviendra bientôt votre plus bel allié).

Revenons donc au début de l’histoire…

Dans notre civilisation actuelle, je pense que l’on peut raisonnablement partir du postulat suivant :

FINALEMENT TOUT CE QUE L’ON VEUT, C’EST ÊTRE HEUREUX.

Cela explique d’ailleurs pourquoi NOUS SOMMES CONSTAMMENT (consciemment ou inconsciemment) EN QUÊTE D’ÉMOTIONS POSITIVES.

Quête incessante qui passe souvent par le filtre de ces situations : vouloir, avoir, obtenir, séduire, avoir raison, acheter, réussir, etc, etc…

Mais si l’on y réfléchit bien, QU’EST-CE QUI IMPORTE VRAIMENT DERRIÈRE TOUT ÇA ?

Que recherche-t-on à vouloir « obtenir ou acheter quelque chose » ?

Ce que l’on recherche en fait, C’EST CE QUE CETTE CHOSE VA NOUS PERMETTRE D’ÉPROUVER COMME ÉMOTION UNE FOIS QUE NOUS L’AURONS OBTENUE ?

  • OK, mais qu’est-ce que ça dit de plus ?
  • Ça dit que la chose à obtenir et la situation importent finalement peu. Et que ce sont les émotions qui en découlent qui nous intéressent.
    La situation et les circonstances pour accéder au bonheur sont donc comme neutres.

Et pour preuve, FACE Á UNE MÊME SITUATION, NOUS ÉPROUVERONS TOUS DES ÉMOTIONS BIEN DIFFÉRENTES :

EXEMPLE :

La situation neutre : vouloir une maison de campagne 

Pour Monsieur Brown qui est né en milieu urbain et qui a toujours vécu dans un appartement, les émotions qu’il pense éprouver une fois qu’il aura sa maison de campagne sont par ex. : LA SÉRÉNITÉ, L’APAISEMENT, LA CONNEXION Á LA NATURE, LE BIEN-ÊTRE POUR LUI ET SA FAMILLE.

Alors, quand il prend le métro chaque lundi, il a cette phrase qui revient « C’est super ! Quand j’aurais cette maison de campagne, je serai tellement plus apaisé. Nous ferons de grandes balades en forêt et nous serons tous heureux en famille ! »

Imaginons maintenant ce que cette même situation génère comme émotions chez Madame Brown qui a vécu toute son enfance et son adolescence à la campagne, isolée, au fin fond du Perche.

Pour elle, les émotions éprouvées à l’évocation de cette situation sont par ex. : ENNUI, ISOLEMENT, CONTRAINTES ET DÉSOLATION.

Et la phrase qui lui vient régulièrement à l’esprit « Quelle angoisse ! Je vais passer tous mes week-ends à tondre et à désherber. Et je vais me taper les embouteillages du dimanche soir ! ».

CONCLUSION :

Á situation identique, pensées différentes et par conséquent émotions différentes !

CE SONT DONC BIEN NOS PENSÉES ET NOS PETITES PHRASES INTERNES, QUI SONT DIFFÉRENCIANTES ET PARAMÈTRENT NOS ÉMOTIONS.

Nous venons de le voir, nos émotions varient selon notre filtre de pensées, filtre bien souvent matérialisé par cette « phrase qui revient ».

LA BONNE NOUVELLE !!! : c’est notre cerveau et nous seuls qui créons nos pensées. SI NOUS LES CRÉONS, NOUS POUVONS DONC LES MODIFIER.

ET LA SUPER BONNE NOUVELLE !!!! : si nous avons le pouvoir de modifier nos pensées, NOUS POUVONS DONC MODIFIER NOS ÉMOTIONS !

MÉGA CONCLUSION :

  • REPRENDRE LES REINES DE SES ÉMOTIONS, C’EST DONC POSSIBLE !
  • RALENTIR L’ASCENSEUR ÉMOTIONNEL, C’EST POSSIBLE !
  • NE PLUS AVOIR PEUR DE SON EX-CONJOINT, C’EST POSSIBLE !
  • SE LIBÉRER DES CRISES DE JALOUSIE QUI RUINE SON COUPLE, C’EST POSSIBLE !
  • DISSIPER LA COLÈRE QUI VOUS RONGE, C’EST POSSIBLE !

Alors, bien-sûr, ce n’est pas si simple.

Tel un Ned Stark, vous devrez endosser votre armure de détermination, chausser vos cuissardes de patience et visser votre heaume de courage !

Et moi, votre humble protecteur hypnothérapeute, je vous guiderai et vous accompagnerai, jusqu’à ce qu’ensemble, nous ayons vaincus peurs et reproches, critiques et angoisses !

Et Guillaume le Conquérant, on peut arrêter deux secondes les métaphores moyenâgeuses ?! T’as pas un truc plus contemporain ? 

  • Si, si, un truc génialissime : LA NEUROPLASTICITÉ !!!

C’est l’extraordinaire flexibilité de notre cerveau. Cette capacité inouïe qu’il a à s’adapter en fonction de ce que nous ressentons et pensons.

Lors de mon prochain article, je vous dirai comment l’hypnothérapie peut complémenter cette formidable élasticité neuronale et ainsi moduler le flux de vos émotions.

« Préparez-vous, l’hiver arrive ! » – Ned Stark

Photo cover by Kylo on Unsplash

Laisser un commentaire