« ET MON CERVEAU FINIT DANS L’arrière-COUR » NTM

Article par Valérie Mauny

Imaginez votre cerveau filer à l’anglaise, prendre ses cliques et ses claques, ses synapses et son couteau, vous laissant les yeux écarquillés, la bouche entre-ouverte, avec juste ce corps incarné.

Quelle image n’est-ce pas ?
Ça fait froid dans le dos, non ?

En même temps, j’avoue qu’il doit y avoir un certain confort à ne plus réfléchir.
Allez ouste, les pensées incessantes, les informations qui inondent notre cerveau en permanence !
Du balai, les petites angoisses qui resurgissent d’un seul coup sans prévenir alors que l’on passait un bon moment.
Exit, les programmes To Do List, Nice To Have, Wish List, Check List….

Mais oui, barres toi avec tes synapses, tes neurones, ton hypothalamus et tout ce qui va avec !!!

J’en ai marre de réfléchir !!

Dans une version plus modérée et pour ne pas finir la bave aux lèvres, je ne saurais que vous conseiller d’expérimenter le fameux état hypnotique.

J’y reviens encore, mais cet état à ce petit truc magique qui fait que, le temps d’une séance, vous allez envoyer votre petit Conscient voir ailleurs si vous y êtes !

En hypnose dissociante, notamment, l’induction ou la mise en transe, consiste à dissocier le Conscient de l’Inconscient.
Sous l’effet de l’état modifié de conscience, le Conscient prend alors ses cliques et ses claques et l’on peut enfin s’adresser au Patron, l’Inconscient.

L’Inconscient c’est celui qui détient vos automatismes et tout votre réservoir de ressources, d’apprentissages, d’angoisses et de blessures. N’oublions pas non plus qu’il traîne avec ses copains, le Critique (cette petite voix qui vous dit que « vous êtes nul » ou que « vous n’allez pas y arriver ») et son acolyte l’Ego (celui qui vous fait acheter un 4X4 alors que vous vivez en ville). D’où l’intérêt de parler directement au Patron!

Moi, j’aime bien représenter le cerveau comme une boite de nuit.

Imaginez que vous arrivez aux Bains Douches (Comment se griller sur son âge !).
Le vigile est là, c’est le Conscient. Comme tous les soirs, il ne laisse rentrer que les gens qu’il connait, car il déteste les changements et les prises de risques.
Ici, le but est de faire diversion et d’envoyer le vigile ailleurs. Grace à la mise en transe, il va se dissocier et donc partir ailleurs.

Tout ça pour quoi ?

Pour parler au Patron de la boite : l’Inconscient !

C’est lui qui tient la baraque et c’est lui seul qui pourra changer ou non !
A partir de là, le thérapeute peut s’adresser au Patron et l’amener à modifier certains comportements.

Cette image, je l’accorde, paraît un peu réductrice. Le degré d’implication du patient est primordial et le travail du thérapeute bien plus complexe. Cependant, on peut aisément imaginer qu’en hypnose dissociante il y ait un vrai plaisir à dégager la ‘boite à pensées incessantes’ le temps d’une séance. A se laisser guider par un professionnel, maître du langage qui soigne.

Soyez rassurés ! Le Patron reste le Patron et il est impossible de lui faire faire quelque chose qu’il ne veut pas.

Alors oui, laissez partir votre cerveau, ou plutôt votre Conscient, dans l’arrière-cour, juste le temps d’y voir plus clair. Pas forcément à la façon de NTM, mais pourquoi pas dans une version plus soft avec de l’hypnose ou de la méditation !?

Comme on dit, no Brain no Pain !

 TIPS & TRICKS 

#1 – Messmer le Fascinateur (celui avec deux S) n’a vraiment rien inventé. Avoir une foule avec les doigts collés, NTM l’avait fait bien avant lui !
#2 – Si vous croisez le cerveau de Trump avec son hypothalamus armé jusqu’aux dents, faites un geste pour la planète et rapportez-le à son propriétaire.

a1-832469
Joey Starr en hypnothérapeute…quand il te dit « Ferme les yeux », tu ne te poses pas de question, tu fermes les yeux!!

Laisser un commentaire